Kik

Le SMS-killer qui voulait devenir une vraie messagerie instantanée

Kik est une appli de messagerie pas comme les autres, puisqu’elle vous permet de converser avec vos contacts via un nom d’utilisateur et non un numéro de téléphone. Lire la description complète

Les plus

  • Les jeux intégrés à l'appli
  • Facile à utiliser
  • Envoi de vidéos, de photos, de croquis et de mèmes
  • Intégration des bots

Les moins

  • Les fonctionnalités sont très limitées
  • L'interface est rudimentaire
  • Les spammeurs sont légion

Bon
7

Kik est une appli de messagerie pas comme les autres, puisqu’elle vous permet de converser avec vos contacts via un nom d’utilisateur et non un numéro de téléphone.

Chattez avec qui vous voulez

En vous inscrivant sur Kik, vous renseignez votre nom (réel ou fictif), puis vous choisissez un nom d’utilisateur, grâce auquel vos amis (et autres personnes) vont vous contacter. Même s’il est un peu fastidieux de trouver des amis par ce biais, car on les identifie moins vite que par leur numéro de téléphone, cette particularité garantit un plus grand respect de votre vie privée: ici, pas besoin de fournir la moindre donnée personnelle. Si vous ne voulez pas qu’on vous trouve, vous pouvez d’ailleurs toujours emprunter un faux nom.

Une fois que vous avez repéré vos amis (qui devront eux aussi avoir installé l’appli), vous pouvez entamer une conversation en cliquant sur la bulle de chat. Attention : vous allez vous faire bombarder de spams émanant de gens que vous ne connaissez pas. La solution consiste à les bloquer, tout simplement.

Kik vous permet aussi de créer des groupes (publics ou sur invitation) rassemblant jusqu’à 50 membres. Si vous ouvrez un groupe public, mieux vaut créer un hashtag pour que vos amis vous y rejoignent. Cette précaution empêchera les spammeurs de s’y inviter. Apparemment, de plus en plus de groupes se créent, en fonction de tel ou tel intérêt, bien sûr, mais en fonction aussi de la stratégie de certaines entreprises qui voient là un bon moyen de faire grossir le nombre de leurs followers.

L’interface du chat vous indique si vos amis ont bien lu votre message (mais elle ne vous dit pas quand ils l’ont lu). Une option vous permet de désactiver, comme sur WhatsApp, cette fonction. Contrairement à WhatsApp cependant, rien n’est dit ici sur l’heure à laquelle votre contact s’est connecté pour la dernière fois.

Kik n’est pas aussi fourni en fonctionnalités que d’autres services de messagerie instantanée. Pas d’appels, ni de partage de localisation ou de messages vocaux. Par contre, vous pouvez jouer à des jeux, partager des photos et envoyer des stickers, des vidéos de YouTube, des dessins et des mèmes.

Ce que vous voyez, c’est ce que vous avez

Kik se présente sous une interface des plus basiques et n’offre que très peu d’options de personnalisation. Vous pouvez changer la couleur de vos bulles de chat, mais le fond d’écran lui n’est pas modifiable. En fait, l’apparence des conversations ici rappelle assez celle des SMS sur les téléphones classiques.

Cela dit, le bon côté, c’est qu’il fait bon y naviguer : l’application est très facile à prendre en main et vous serez tout de suite dans le coup.

Une autre fonctionnalité de Kik est l'implémentation des Bots. En vous rendant dans le Bot Shop, vous trouverez une liste d'amis artificiels avec qui bavarder quand vos amis ne sont pas en ligne. Vous pouvez même les ajouter à vos groupes, histoire de pimenter un peu les conversations. Par exemple, si vous trouvez un Vine intéressant, rien ne vous empêche d'inviter le VineBot à votre discussion.

À la traîne de la concurrence

Comme appli de messagerie, Kik a dû mal à tenir la route face aux WhatsApp, Viber, Telegram, LINE, KakaoTalk et consorts. Dépourvue de fonctionnalités dont on peut désormais difficilement se passer, l’appli ne compense pas vraiment cette lacune par une vraie particularité (comme la confidentialité ou la sécurité de Telegram, par exemple). Même si l’idée de rejoindre un groupe via un hashtag est plutôt intéressante, Kik nous laisse un peu sur notre faim, notamment en ne proposant pas un moyen de filtrer les gens qui vous contactent. Voilà qui éviterait de se faire constamment bombarder par les spammeurs.

En revanche, si vous voulez chatter ou jouer avec de parfaits inconnus, Kik fera l’affaire. Sans doute, comme pour toutes les applis de messagerie, votre décision d’installer Kik ou pas dépendra en partie du nombre d’amis qui y sont inscrits. Quoi qu’il en soit, on sent que le but de Kik est d’incorporer progressivement des options qui en feront une appli tout-en-un, adaptée aux besoins des utilisateurs, même si, pour l’heure, son manque de fonctionnalités l’empêche de réellement décoller dans ce marché.

Kik

Télécharger

Kik 10.4.0.6032